Photo Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Une société d'édition pour les ouvrages des femmes

C'est en fréquentant les cercles littéraires de la capitale que, Antoinette Fouque (Lemonde) constate combien les femmes occupent une place mineure dans le domaine de l’édition. Les boutiques de livres créées par l'écrivaine restent ouvertes jusqu'à minuit, il s'agit d'espaces de rencontres. Le grand public a connu de multiples écrivains grâce à la société d’édition d’Antoinette Fouque, qui présente plus de six cents ouvrages dédiés à la pensée féminine.

Evidemment, Antoinette Fouque a pris part à quelques livres collectifs ainsi qu'à de multiples débats. L'auteure n'était pas réellement en accord avec Simone de Beauvoir et son concept du 2e sexe. "Le dictionnaire universel des créatrices" est édité en 2013. Cet ouvrage raconte quarante siècles de création des femmes. Antoinette Fouque nourrit une authentique aversion pour les noms en "-isme", qui réfèrent à une théorie. Elle trouve en conséquence le terme "féminologie".

Un parcours de l'enseignement à la psychanalyse

Antoinette Fouque a d'abord travaillé dans l'enseignement après avoir décroché son diplôme Lettres. En 1972, elle débat au sujet de la sexualité de la femme avec Luce Irigaray, psychanaliste féministe. Elle oeuvre avec deux maisons d'édition en plus de sa mission d'enseignement. A la fin des années soixante, Antoinette Fouque rencontre Jacques Lacan, célèbre psychanalyste.

Une militante du droit des femmes

L’Alliance des femmes pour la démocratie voit le jour à l’initiative d’Antoinette Fouque à son retour d'Amérique à la fin des années 80. Cette militante a lutté toute son existence pour que le droit des femmes progresse. Antoinette Fouque et les autres militantes font le choix d'enregistrer le MLF sous la forme d’une association loi 1901, à la fin des années 70. Le Mouvement de libération des femmes fut fondé à l'INPI afin d'éviter une récupération par les partis politiques.

L'engagement politique d'Antoinette Fouque, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie

L’Alliance des Femmes pour la Démocratie lutte pour réfréner la poussée de tous les extrémismesdès lors qu'à l'heure actuelle, les droits des femmes sont toujours menacés. La vice-présidence de la commission des droits de la femme revient à Antoinette Fouque au parlement de Strasbourg. La notion d'égalité hommes-femmes est au coeur du mouvement AFD (Alliance des Femmes pour la Démocratie). L’Alliance des Femmes pour la Démocratie lancée à l'initiative d'Antoinette Fouque est encore active de nos jours et appuye la gauche, relais du combat des femmes..

Les articles